Geghard8

Monastère rocailleux de Guéghard

Le complexe claustral majestueux Guéghardavank (arm.: «monastère du Javelot») s’ouvre devant nous, entre les paysages montagneux pittoresques et les gorges. Dans le temps il s’appelait Ayrivank (arm.: «Monastère de Grotte»). Le chemin menant vers l’église est non seulement agréable à regarder, mais aussi nous étonne par la beauté des montagnes rocailleuses, et notre imagination est ébranlée par la diversité des arbres fleuris.

L’église même se trouve dans la gorge, à côté – une cascade bruyante prenant sa source au sommet de la montagne. C’est un royaume de la nature, une énergie de vie, une source conduisant vers une meilleure connaissance de l’Univers. Cette construction divine est située sur la pente d’un cercle presque fermé de roches verticales, qui se mêlent dans le bleu du ciel. L’architecture rocailleuse insolite est étonnante, et la nature de l’Arménie ensorcelle, comme toujours.

Le monastère a été fondé au IV siècle, sur le territoire d’une source sainte qui naît dans la caverne. Il y a toujours un très grand nombre de gens qui viennent près de cette source. Selon une légende, l’eau de cette source qui naît d’une fente se trouvant dans l’église même est capable de guérir physiquement, aussi bien que guérir l’âme… C’est pour ça, qu’on l’appelle «Eau Vivante».

Selon la tradition, c’est St. Grégoire Illuminateur qui a fondé le monastère. Aucune des cobnstructions plus anciennes d’Ayrivank n’est conservée. Selon les études des historiens médiévaux, le complexe claustral incluait des structures résidentielles et de service. Ayrivank a beaucoup souffert suite aux invasions arabes de 923.

Katoghike – la chapelle principale, a été construite en 1215 sous l’égide des frères Zakaré et Ivané Zakaryan. Vers 1225 on a construit un parvis: il est à moitié dans le rocher, à moitié – libre. Les églises ont été construites dans les roches au milieu du XIII siècle.

Les constructions de grotte qui ont fait le renom de Guéghard ont été réalisées sous l’égide de Proche Khakhbakyan – fondateur de la dynastie des Prochyan. Ainsi, Guéghard a lié son destin, pour toujours, avec l’aigle qui a dans son bec un agneau – armoiries de cette dynastie de princes.

Ce sont les églises de grotte qui ont fait le vrai renom de Guéghard. La première entre elles c’est Avazan (arm.: «bassin», «réservoir»), construite en 1240, où se trouve la fameuse source. Ce sont les deux voûtes se croisant vers le centre qui représentent la particularité de la partie intérieure du monastère. En réalité, cette église de grotte est une corrélation entre l’art et la nature. Les parties taillées et sculptées ne pourraient être comparables à rien au monde.

L’église de grotte la plus connue du complexe – c’est Jamatoun, le cimetière des Prochyan. C’est une construction avec un relief étonnant où l’on remarque aussi des motifs païens. Le relief le plus insolite et le plus extraordinaire de Jamatoun – ce sont les lions avec des queues-dragons.

Il y a des images de sirènes taillées sur les arches de la chapelle, des images humaines aux murs avec des bras fléchis, vêtus de longues robes, avec des nimbes sur la tête.

Il faudrait noter que ce n’est que dans très peu de monastères arméniens qu’on peut voir ce genre de richesse en matière de décoration.

Il y a un très grand nombre de khatchkars dans le territoire du complexe. Ils sont avec divers ornements, parfois ils sont taillés sur les murs de pierre.

Guéghard – est l’un des endroits préférés et les plus fréquentés des Arméniens, aussi bien que des touristes de divers pays.

Guéghard et le fleuve Goght sont inscrits dans la liste du Patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

  • Thumbnail title

    Thumbnail description

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.