cover

Монастырь Санаин

Sanahin – c’est l’un des monuments les plus anciens de l’art architectural arménien. C’est un endroit étonnant qui est même difficile de décrire. En visitant ce monastère ancien, en touchant ce tuf magnifique, en aspirant cet air imprégné de chaleur, on prend avec soi une particule de l’Arménie ancienne.

Ce complexe claustral a été le foyer de la vie de la culture et de la civilisation de l’Arménie Médiévale, du royaume des Kyurikyan (X-XII siècles), de la principauté Zakaryan (XII-IV siècles). Le complexe a été fondé  au X siècle par le roi Abbas Bagratouni. Comme dans cette époque il n’y avait pas de dates exactes fixées pour la construction des monastères, nous n’avons que le nom du monastère qui dit qu’il est très ancien: “Sanahin” signifie “Il est plus ancien que l’autre” (“Sa nranits hin e”).

Selon la légende, c’est St. Grégoire Ier l’Illuminateur qui a choisi le lieu de la construction du monastère. Etant devenu le premier Catholicos de tous les Arméniens, il s’est chargé de la construction des temples chrétiens avec le roi Trdat III. Les constructions les plus anciennes de Sanahin ont apparu au 5ième siècle, dans la période du règne du roi Abbas de la dynastie des Bagratouni: c’est en 934 que Sourp Astvatsatsin (Sainte-Mère-de-Dieu) – l’église la plus grande du complexe a été construite.

Sur le plan architectural, l’église représente une composition du type croix-coupole qui a été très utilisée dans l’architecture arménienne dans l’avenir. En 957 on a construit l’église St. Aménaprkitch (Tt. Sauveur). Pour des raisons de résistance sismique, une  galerie-école a été construit: elle a des parvis avec des arches à l’Ouest, ainsi qu’une chapelle de trois étages et le dépôt de livres le plus grand en Arménie, avec une coupole octaèdre. Dix ans après, on a construit la chapelle de St. Grégoire, près de Sainte-Vierge (1061).

Pour les mêmes raisons de sécurité on a fait construire une structure à haut niveau de résistance sismique qui représentait une composition unique avec les églises déjà existantes.

Avec le temps, c’est ce bâtiment même qui est devenu la fameuse Académiede Sanahin qu’on a appelée «Académie Grigor Maguistros Pahlavouni». L’Académie avait son dépôt de manuscrits où l’on faisait les copies (manuelles) des livres précieux ou l’on en écrivait de nouveaux que les peintres ou les promus des écoles peignaient.

C’est la chapelle de trois étages, avec une rotonde hexaèdre qui a été construite au milieu du XIII siècle et qui est devenue la dernière construction du complexe. Au premier étage – c’était le dépôt claustral, le second étage était utilisé comme lieu de prière lors des veillées monacales, et le troisième étage était réservé aux copieurs des manuscrits.

Sanahin est connu aussi par le fait que c’est ici qu’on avait tourné le film de culte «Couleur de la Grenade» de Serguey Paradjanov. C’est un film qui raconte la vie de Sayat-Nova – compositeur arménien. C’est à Sanahin que Sayat-Nova a eu sa formation élémentaire.

            Le monastère de Sanahin a été inscrit dans la liste du Patrimoine mondiale de l’UNESCO.

  • Thumbnail title

    Thumbnail description

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.