shutterstock_190362065 - копия

Temple païen de Garni

Le temple de Garni – c’est l’une des curiosités architecturales et de culte de l’Arménie. Ce temple païen ancien est dédié à Myrte – dieu païen du soleil, de la lumière céleste et de la justice. Il est situé à 28km de la capitale de l’Arménie, près du village Garni, sur un cap triangulaire qui s’élève sur la gorge du fleuve Azat.

Le Temple de Garni est le seul monument conservé de l’époque païenne dans le territoire de l’Arménie. Le temple a été construit dans la seconde moitié du I siècle de notre ère par le roi Trdat I Archakouni et a été dédié à Myrte, dieu païen du soleil dont l’image était mise dans le fond du sanctuaire.

La forteresse de Garni est l’un des témoins de la période lointaine avant J.-C. de l’Areménie. On a commencé les travaux de sa construction avant le II siècle de notre ère et on les a continués pendant la période de l’Antiquité et, partiellement, au Moyen Age.

Le temple est réalisé dans le style classique de l’architecture grecque et se distingue par le caractère unique de sa construction. Le fondement (la base) du temple – c’est un haut podium de basalte sur lequel on ne peut monter qu’à l’aide d’un escalier large qui est approprié du côté de la façade.

Ce sont les 7 marches (de 30cm de hauteur) au long de la largeur de la façade qui ajoutent de la majesté au temple. Et les 24 colonnes ont leur signification, elles aussi (2+4=6, c’est-à-dire: perfection, 24=8*3). Selon les règles de la géométrie sacrée, c’est la nouvelle vie multipliée par la Sainte-Trinité (c’est-à-dire par la vie, donnée par Dieu).

La répartition des colonnes du temple a aussi sa symbolique: il y a 6 colonnes dans la partie de devant de la construction et 6 colonnes dans la partie de derrière de la construction (nombre parfait), et il y a 8 colonnes dans chaque partie latérale (symbole de la vie et de l’éternité).

C’est la garniture luxueuse, témoignant du haut niveau de développement de la sculpture dans l’Arménie Antique, qui est l’une des particularités du temple. A l’intérieur du couvent, près de l’autel, on voyait la statue de Myrte, pour tous ceux qui venaient adorer ce dieu.

Le tremblement de terre puissant de 1679 a détruit un grand nombre de constructions, y compris le temple de Garni. On pouvait en trouver les débris dans tout le territoire de la gorge du fleuve Azat.

Au début de l’année 1930, Nikolay Buniatryan – architecte connu, a étudié Garni et a en présenté un plan de reconstruction. Outre les restaurateurs, les habitants de ces locaux ont aussi pris part aux fouilles. Ils ont ramassé différents morceaux du bâtiment du temple dans les pentes des alentours. On est arrivé à reconstruire le sanctuaire.

  • Thumbnail title

    Thumbnail description

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.