Région d’Ararat

La région d’Ararat est située à l’Ouest de l’Arménie. Elle a des frontières avec la République du Haut-Karabagh et la Turquie. Le territoire de la région est séparé en parties plate et montagneuse.

C’est le parc de réserves de Khosrov, basé sur les forêts plantées au IV siècle par le roi arménien Khosrov Kotak, qui est la fierté de la partie montagneuse de la région.

Le nom de la région vient de celui de la montagne biblique d’Ararat. La surface est de 2.096km2.

Artachat est le centre administratif de la région. Ararat, Védi, Massis sont les autres villes importantes.

La région d’Ararat de nos jours a été formée suite à l’unification d’Ararat, Artachat et Massis (régions d’Arménie) selon la Loi sur la Division Administrative et Territoriale de la Répuiblique d’Arménie du 7 novembre 1995.

Curiosités d’Ararat

Khor Virap

Khor Virap (en français: “Fosse profonde”) – c’est un monastère arménien, situé près de la frontière avec la Turquie, au pied du mont biblique Ararat. A l’époque du règne du roi païen Trdat, c’étaient les condamnés à mort qu’on mettait dans cette fosse horrible, remplie d’insectes venimeux et de serpents. Selon Agathange – historien arménien célébre, St. Grégoire Ier l'Illuminateur qui était le fondateur du christianisme en Arménie (en 301), y a passé environ 14 ans, mais il a réussi à survivre à ces tourments. Au XVII siècle, on a construit l’église Sourb Astvatsatsin (Sainte-Mère-de-Dieu) sur la place de cette prison de St. Grégoire Ier l'Illuminateur.

Ajdahak

Ajdahak – c’est un dragon-être humain dans la mithologie arménienne. Dans la mithologie les dragons-ajdahak vivent dans les hautes montagnes, dans de grands lacs, dans les nuages, au ciel. Ils détruisent tout sur leur chemin, et celui qui a atteint l’âge de 1000 ans, pourrait même avaler le monde. Dans la poésie épique ancienne arménienne Ajdahak était le roi des Mèdes, battu par Tigran le Grand – roi arménien.