Région d’Armavir

La région d’Armavir est située au Sud-Ouest du pays, dans la Plaine d’Ararat, entre les montagnes Ararat et Aragats. Armavir est le centre administratif de la région. Vagharchapat (Etchmiadzin) et Métsamor sont les autres villes importantes de la région.

La région est le centre spirituel du peuple arménien, car c’est dans le territoire La cathédrale Sainte-Etchmiadzin que se trouve le siège de Garéguine II – Catholicos actuel de tous les Arméniens.

La surface de la région est de 1241km2. La région d’Armavir de nos jours a été formée suite à l’unification de Baghramyan, Armavir et Etchmiadzin (régions d’Arménie) selon la Loi sur la Division Administrative et Territoriale de la Répuiblique d’Arménie du 7 novembre 1995.

Curiosités d’Armavir

Zvartnots

Le temple de Zvartnots est appelé “Temple des Forces Eveillées”. Selon certains renseignements, c’est le catholicos Nerses III qui a effectué la pose de la première du temple en 641 (c’est l’année 643 qui est mentionnée dans certaines sources). La construction du temple a duré 20 ans. Le temple aurait environ 49 mètres de hauteur. Zvartnots était couvert de gravures fines, du bas en haut. Ce temple puissant à trois étages (galeries) avec une coupole sphérique est la construction la plus haute de l’époque. C’est le tremblement de terre de 930 qui a détruit Zvartnots. L’église a eu une vie de 300 ans. A présent, ce ne sont que des ruines à sa place. Actuellement, c’est l’aéroport d’Erévan, se trouvant tout près, qui porte son nom.

Vagharchapat (Etchmiadzin)

Vagharchapat (Etchmiadzin) – c’est une ville dans la région d’Armavir, fondée en 117 par le roi Vagharch I Archakouni. C’est le centre historique de l’église apostolique arménienne et le lieu d’adoration des premiers chrétiens. C’est dans le territoire de la Cathédrale de Sainte-Etchmiadzin que se trouve le siège de Garéguine II – Catholicos actuel de tous les Arméniens.

Eglise de Sainte Gayané

L’église de St. Gayané est située à Vagharchapat (Etchmiadzin), dans la région d’Armavir de l’Arménie. L’église a été construite en 630, par le décret du catholicos Ezr. Gayané (la martyre) était supérieure d’un couvent (rang monastique) et préceptrice chrétiennes. Elle s’est sauvée des persécutions de l’empereur romain et s’est martyrisée avec les autres vierges. Le temple nous est parvenu sans changements particuliers extérieurs ou intérieurs.

Eglise de Sainte Hripsimé

L’église de Sainte Hripsimé – c’est une église arménienne, située dans la ville de Vagharchapat de la région d’Armavir de l’Arménie. L’église a été construite en 618, sur la place d’un sanctuaire païen. C’est dans cet endroit même que Sainte Hripsimé – l’une des premières chrétiennes sauvées de Rome, qui a été martyrisée et tuée. Selon la légende, c’est sous l’autel, dans un caveau, oú se trouve le tombeau de la vierge Sainte Hripsimé.
La décoration du temple frappe par sa simplicité: toute pierre, toute fissure rencontrées ici représentent une particule de grande histoire.