Goshavank

Le complexe claustral de Gochavank (Nor Guétik) est un monument splendide et unique du patrimoine historique et culturel mondial. Il se trouve à 15km de Dilidjan, dans le village Goche, au bord du fleuve Guétik, et est entouré de forêts denses.

Avec le soutien du prince Ivané Zakaryan, Mkhitar Goch – savant, homme de loi, théologiste, interprétateur, fabuliste, pédagogue, a fondé un nouveau monument-monastère sur la place du monastère Guétik qui avait été détruit lors du tremblement de terre de 1188. Il l’a appelé Nor Guétik.

C’est après la mort de l’auteur du “Livre Judiciaire” que, en son honneur, on a renommé Nor Guétik de Gochavank (en 1213) qui figure dans les sources historiques comme Ecole, Ecole normale, Université, Séminaire.

C’est ici que l’abbé Vanakan et Kirakos Gandzaketsi – hommes renommés de culture, ont fait leurs études et ont créé leurs œuvres: dans l’avenir, ils se sont engagés à continuer les traditions de l’établissement où ils avaient été formés.

De 1260 à 1266, lorsque le règne des Zakaryan s’est affaibli, Gochavank a été vendu à Oumek – un des hommes riches et célèbles de l’époque: lors de la période où Gochavank se trouvait en sa possession, le complexe a obtenu un charme particulier. Le complexe était constitué de: l’église principale du monastère St. Vierge (les années 1191-1196), mentionnée dans l’œuvre “Histoire de l’Arménie” de Kirakos Gandzaketsi, qui a été construite aussi bien à l’aide de Mkhitar Goche et les moines qu’Arzakhatoun (épouse de Vaghtang le Grand) et ses frères; les jardins fértiles; les moulins; les villages; les terres labourables; les forêts et les maisons de campagne.

Actuellement, le complexe inclut: les églises St. Vierge et St. Grégoire; le parvis; les chapelles St. Grégoire Ier l’Illuminateur et deux autres chapelles plus petites; la Maison d’écriture-clocher à deux étages; des khatchkars et des fondements de diverses autres constructions. La plupart des constructions mentionnées ci-dessus, sont réalisées par le maître Mkhitar qu’on appelait “Hyusn” (Menuisier).

N’oublions pas de noter les cimetières et les khatchkars, y compris les trois khatchkars “brodés” du maître Poghos (Pierre), qui font eux-aussi partie de ce complexe monumental. L’un d’entre eux, celui qui se trouve près du fronton de la chapelle de St. Grégoire Ier l’Illuminateur, a été transporté en 1935 au Musée d’Etat d’Histoire d’Arménie.

La petite église gracieuse de St. Georges se trouvant non loin de Gochavank (datant de l’an 1254), les reliques de l’habitation de Goche constituent son mausolée semi-détruit. Le groupe de monuments a été rénové de 1957 à 1966, et en 1972 un musée auprès du complexe a été fondé.

Gochavank En 3D