Haghartsnavank

Avec son air obstiné et hardi, le complexe claustral splendide de “Haghartsin” est une des constructions mistérieuses de notre histoire provenant des sciècles, qui a trouvé son refuge depuis plus de 10 sciècles dans la gorge entourée de forêts de la région Tavoush, malgré les diverses attaques périodiques de l’ennemi.

Outre les parvis vastes ornés de sculptures et le réfectoire hospitalier du complexe, Haghartsnavank est renommé aussi par le tombeau-mausolée des rois Kyurikyan. La pose des fondements de l’église St. Grégoire, qui est la plus ancienne du complexe, est date du 10-ième siècle.

Les moines échappés de l’Arménie de l’Ouest, qui se trouvait à cette époque sous la domination de l’Empire Byzantin, ont hérité à leurs générations un temple pittoresque voûté, d’une forme de croix à l’intérieur et avec des sacristies rectangulaires de l’extérieur. Dans l’avenir, au 12-ième siècle, ce temple a été brutalement détruit par les invasions des Turcs Seldjoukides: il est rené de ces cendres comme phœnix en 1182, suite aux travaux réalisés par Geoirge 3 – roi de Géorgie, et les princes arméniens.

A la fin du même siècle le temple, qui se trouvait dans son apogée, est devenu centre spirituel et culturel de l’Arménie Nord-Est grâce à Khatchatour Vardapet Taronatsi – abbé, musicien et grand savant, et à l’abbé Soukias.

Ensuite, sous l’égide d’Atanes et Artavazd – vassaux du prince Ivané Zakaryan, un parvis auxiliaire, un temple et même des endroits prévus pour l’enterrement apparaissent dans cet endroit.

En 1244 on a construit à l’Est de l’église une nouvelle église, celle de St. Stépanos – une église voûtée, en basalte bleu ciel qui représente la copie plus petite de l’autre. Et au 11-ième siècle c’est l’église de St. Vierge, avec ses ornements somptueux et ses niches qui vient compléter le complexe pittoresque: cette église, comme plusieurs autres a été détruite suite à diverses invasions et reconstrutite à plusieurs reprises, au cours des siècles.

Il y a des khatchkars et des chapelles aux alentours de Haghartsnavank. C’est Minas – architecte de talent, qui est l’auteur de l’image complète finale du complexe. Il y a un réfectoire hospitalier qui est un chef-d’œuvre de l’architecture médiévale, et une chaudière de bronze de 350kg, portant une mention de l’année 1232, a été découverte récemment lors des fouilles, non loin du réfectoire. La chaudière a été remise au Musée d’Etat d’Histoire de l’Arménie.

Ce complexe ancien témoignant des sources de l’architecture élevée de l’Arménie bénéficie de l’attention permanente de notre pays: les derniers travaux de reconstruction ont été réalisés en 2012.

Lors de Votre visite à Haghartsin, Vous pourriez contempler aussi par la nature exceptionnelle et merveilleuse de Dilidjan.

Haghartsin En 3D