13548928_1733482800262206_1989895102_o

“JE SUIS HEUREUX D’AVOIR VISITÉ L’ARMÉNIE, PREMIER PAYS A EMBRASSER LA FOI CHRETIENNE ET A L’ADOPTER COMME RELIGION OFFICIELLE D’ÉTAT. MERCI POUR L’ACCUEIL”, – FRANÇOIS, ÉVÊQUE DE ROME ET PAPE DE L’EGLISE CATHOLIQUE

La visite du Pape de Rome est devenue pour l’Arménie l’un des événements les plus éminents et importants de l’année 2016. Cette visite a duré trois jours a terminé le 26 juin. Beaucoup de choses écrites, citées et un très grand nombre de discussions et de commentaires faits.

Comme tout citoyen de l’Arménie qui se respecte, moi aussi je suivais les événements et les manifestations qui se déroulaient dans le cadre de cette visite.

Et voilà, notre matériel est déjà prêt.

Cette visite a été plus que significative pour notre pays, aussi bien que pour nous tous. Des milliers de croyants ont accueilli le Pape avec une émotion et un espoir particuliers. Le Pape François a visité les endroits les plus significatifs de l’Arménie, et cette visite est devenue un vrai pèlerinage. Plus de 500 milles de pèlerins catholiques étaient arrivés en Arménie afin de prendre part à cette liturgie.

 

Journée 1

Le 24 juin l’avion du Pape a atterri à l’aéroport “Zvartnots” d’Erévan. Le Pape de François a été accueilli d’une manière officielle: à la fois par le Président de la République avec son épouse, et par Garéguine II – Catholicos de tous les Arméniens qui l’ont accueilli. Le chef de l’Eglise catholique a été reçu avec des symboles traditionnels de l’Arménie: abricots et lavache. On a servi une divine liturgie à Etchmiadzine, en l’honneur de son arrivée et présidée par le Catholicos de tous les Arméniens.

“Je voudrais rendre hommage au peuple arménien qui, suivant la lumière de l’Evangile et même dans les situations les plus tragiques de son histoire, a toujours trouvé des forces pour se lever et pour reprendre son chemin de nouveau… et tout cela – avec l’honneur. J’ai vu les conséquences effrayantes auxquelles ont abouti, au cours du siècle précédent, la haine, préjugés et l’ambition sans limite à l’autorité… Et j’espère que ces événements tragiques apprendront à l’humanité qu’il faut toujours agir d’une manière responsable et sage, afin d’éviter une reprise de situations terrifiantes pareilles”, a-t-il dit le Pape de Rome lors de son entretien avec le Président de la République.

 

Journée 2

Le matin du 25 juin le Pape François a visité un endroit très important pour tous les Arméniens – le Complexe commémoratif de Tsitsernakaberd dans le territoire duquel il a planté un arbre.

“Cette tragédie, ce Génocide, a inauguré malheureusement la triste liste des effroyables catastrophes du siècle précédent, rendues possibles par d’aberrantes motivations raciales, idéologiques ou religieuses, qui ont enténébré l’esprit des bourreaux au point qu’ils se sont fixé le dessein d’anéantir des peuples entiers”, – a-t-il dit.

Le Pape François a visité aussi la ville de Gyumri (seconde ville de l’Arménie par sa grandeur) oú il a servi une divine Liturgie. Le soir même le Pape de Rome a pris part à la Cérémonie œcuménique organisée dans la Place de la République. Plus de 60 milles de croyants y ont assisté aussi.

J’ai déjà souligné l’importance de cette visite du point de vue spirituel, aussi bien que touristique. En réalité, beaucoup de gens avaient peur de venir en Arménie après les actions militaires tendus sur la frontière. Par sa visite de pèlerinage, le Pape François a démontré que la situation était sécurisée dans le pays.

Le Pèlerinage du Pape de Rome a été significatif aussi du point de vue de l’approfondissement des relations entre les Eglises: l’Eglise Apostolique Arménienne et l’Eglise Catholique.

Les chefs des deux Eglises ont prié pour la réconciliation entre des peuples. Le Pape François a souhaité à l’Arménie une régularisation des relations avec la Turquie et une paix dans la région de la République du Haut-Karabagh.

 

Journée 3

Au cours de la dernière journée de sa visite en Arménie, le Pape François a assisté à la liturgie de dimanche qui a eu lieu à Etchmiadzine.

Avant son départ, le Pape François a visité aussi Khor Virap – lieu sacré pour tous les Arméniens oú il a lâché des colombes, en direction du Mont Ararat.

“Je suis heureux d’avoir visité l’Arménie, premier pays à embrasser la foi chrétienne et à l’adopter comme religion d’Etat officielle. Merci pour l’accueil” – est-il écrit dans le blogue du Pape François.

Et nous, nous étions en quelque sens heureux de voir une personne si bonne et si charitable sur notre sol dont la visite est devenue pour nous une vraie fête de bénédiction.

Dans les paroles du Pape François, outre les appels à toute l’humanité, il y avait aussi de simples appels adressés aux simples individus.

Cette visite du Pape François, connu par sa simplicité, modestie et spontanéité, est devenue pour nous une occasion de réflexion. Beaucoup de gens ont remarqué le fait que le Pape François a préféré de se déplacer dans une Renault-Logan ordinaire, d’habitude utilisé à Erévan comme une voiture de service taxi.

A son tour, la Banque Centrale de l’Arménie a produit une Médaille de Mémoire, en l’honneur de la visite du Pape de Rome François effectuée dans notre pays. Sur la Médaille on voit le Monastère de Khor Virap avec le Mont Ararat derrière. Au-dessous ce sont les dates de la visite du Pape de Rome en Arménie (du 24 au 26 juin 2016). Sur l’autre face de la Médaille – c’est la statue de St. Grégoire Ier l’Illuminateur se trouvant dans la niche de la basilique St. Pierre à Vatican. Autour de cette statue on voit les armoiries de l’Eglise Catholique et de l’Eglise Apostolique Arménienne.

Il y a aussi un cadeau que le Pape François a emmené: la maquette de l’Arche de Noé avec un cep de vigne arménien.

Des timbres-poste spéciaux ont été produits en l’honneur de la visite du Pape François.

  • Thumbnail title

    Thumbnail description

Leave a Comment

Your email address will not be published. All fields are required.