Monastère de Sanahin

     Cette construction majestueuse et splendide, réalisée en 996 par le roi arménien Ashot G Voghormats, se trouve dans la périphérie d’Alaverdi, dans le village Lori de la région homonyme. Elle est devenue centre administratif irremplaçable et mausolée patrimonial du Royaume Kyurikyan, ainsi que le siège d’Evêque du royaume Kurikyan. En même temps, Sanahin était un centre de culture célèbre, avait son école supérieure avec une bibliothèque richissime.

A la fin du 12-ième siècle, Sanahin est devenu la propriété des Zakaryan et leur maison de repos patrimoniale, formant partie de la province de Tashir.

Le complexe de Sanahin est constitué de: l’église St. Vierge construite de 928 à 944; l’église St.Sauveur (Aménaprkitch) fondée par l’épouse d’Ashot G Voghormats; trois parvis; maison d’écriture, le clocher; l’académie, la petite église-chapelle St. Grégoire.

C’est la composition de ktitor (Un ktitor ou ktetor est une personne qui fournit les fonds pour la construction ou la reconstruction d’une église orthodoxe ou d’un monastère, pour l’ajout d’icônes, fresques et autres travaux de l’art) de la partie haute du fronton d’Est de Sanahin qui est un exemple de valeur caractérisant le mieux la sculpture arménienne médiévale: la composition représente une image où l’on voit les rois Gourguen et son frère roi Smbat d’Ani debout l’un en face de l’autre qui tiennent la maquette du temple.

L’académie du monastère – l’Académie de Magistère, fondée au 10-ième siècle, représente un modèle unique parmi les constructions séculières de l’époque médiévale de l’Arménie. Les parvis du monastère de Sanahin comportent des solutions particulières dans leurs compositions. C’est surtout le fronton de l’Ouest qui frappe le plus par ses décors. L’une des meilleures constructions d’ingénierie médiévale c’est le pont de Sanahin que la reine Vanéni avait fait construire.

L’Université de Sanahin était le centre d’enseignement, d’éducation et d’écriture le plus célèbre de l’Arménie médiévale, avec une maison d’écritures-dépôt de manuscrits en son sein.

Des écoles rhétoriques, philosofiques, de musique, de médecine y ont été inaugurées, “les 7 arts libres”, l’ancien calendrier et d’autres sciences y étaient enseignées.

Il y a plus de 50 khatchkars qui ont été préservés dans le territoire du monastère de Sanahin.

En 2001 le complexe claustral de Sanahin est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sanahin En 3D