+37412249999

Randonnée pédestre – 6 jours

Yerevan, Armenia (0)

Description

Une randonnée pédestre – c’est une manifestation d’activité et d’énergie, c’est un franchissement d’obstacles, des conditions extrémales et, essentiellement, un mode de vie sain. Nous allons passer ces 7 journées inoubliables dans les vastes étendues de l’Arménie, profitant de la liberté, de la nature et de ses beautés.

Bienvenue en Arménie!

Accueil à l’aéroport «Zvartnots» et transfert à l’hôtel (Erévan). Enregistrement à l’hôtel.

Nous laissons nos bagages et nous nous préparons au voyage.

Le circuit qui commence de la capitale Erévan et va jusqu’à la ville thermale de Djermouk, région de Vayots Dzor de l’Arménie, est de 180km. Le chemin menant à Aréni est plat et sans obstacles, d’une longueur de 120km.

 

Village Aréni

Nous allons nous arrêter dans le village Aréni. C’est une localité avec une histoire très riche. Très récemment, on a découvert dans une des grottes d’Aréni le soulier le plus ancien au monde qui remonte à une époque de plus de 5500 ans. On a découvert aussi des cruches très anciennes témoignant du fait que l’industrie vinicole à Arénie a une histoire de plusieurs siècles. Aujourd’hui nous allons avoir la possibilité de goûter du vin naturel arménien.

La distance entre Aréni et Djermouk est de 60km. C’est une nature incroyablement belle et attirante. On voit de hautes roches et des forêts denses tout au long du chemin, de deux côtés.

Il y a des monuments culturels et historiques aux alentours de la région de Vayots Dzor. Noravank est l’un d’eux, et c’est là-bas que nous nous dirigeons.

 

Noravank

Noravank – c’est un complexe claustral fondé dans les siècles XII-XIV. Il est situé sur une terrasse d’une gorge un peu tortueuse du fleuve Arpa. Ce complexe ancien est si beau qu’il est difficile de décrire sa grandeur à l’aide des mots, et les photos ne font que nous rapprocher un petit peu de cet endroit étonnant, situé entre les roches rouges verticales de cette gorge tortueuse.

Noravank était aussi la résidence des Orbélyan – princes arméniens. Il y a des khatchkars, taillés par les maîtres habiles arméniens, conservés jusqu’à nos jours.

Nous allons nous installer confortablement en plein air, nous allons déjeuner, reprendre le souffle et nous allons continuer notre circuit.

 

Djermouk

Le réservoir de Kétchout, avec son beau nom: «Perle», est l’une des curiosités de Djermouk. Le réservoir a été construit en 1981. Sa profondeur moyenne est de 20 mètres. Si on regarde depuis le pont menant au réservoir, un panorama luxueux des forêts vastes et des steppes infinies s’ouvre devant nos yeux.

La beauté naturelle nous ensorcelle.

Une promenade inoubliable à travers cette ville pittoresque de Djermouk nous attend: des geysers curatifs, des chutes d’eau… Nous allons visiter aussi la Galerie de Djermouk. C’est un lieu unique situé sur le territoire de la galerie d’arche. Il y a des robinets d’où on peut boire de l’eau minérale potable. Après avoir goûté de cette eau merveilleuse, respiré cet air frais, contemplé ces verdures et ces massifs, on ne veut pas du tout quitter cet endroit afin d’obtenir la chance de prolonger ces moments de plaisir.

La ville de Djermouk est traversée par le fleuve Arpa dont la gorge profonde la partage en deux parties.  La chute d’eau appelée «Boucles de la sirène». Aussi, on rencontre dans cette gorge des monuments en pierre: Cœur charmant et Arche de vœux.

Nous allons passer la nuit dans un hôtel de Djermouk.

Maténadaran

Yerevan Cascade

Tsitsernakaberd

Noravank

Après un bon petit déjeuner, nous allons continuer notre jeep-tour par les routes défoncées de l’Arménie, pleines d’énigmes.

Parc national

En franchissant les obstacles et en montant la haute montagne de pierre, nous allons arriver jusqu’au Parc national de Djermouk plein de plus de 50 espèces d’arbres, inscrits dans le Livre rouge. Ici, dans cette atmosphère d’idylle naturelle, nous allons déjeuner et continuer la conquête de la montagne, jusqu’à son point le plus haut. Nous allons nous diriger vers le lac.

 

Le lac Al

Ce lac est un paradis pour un repos actif. Nous allons commencer notre promenade d’aujourd’hui du lac Al, situé dans la région de Syounik, sur un plateau volcanique, sur une hauteur d’environ 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. La profondeur moyenne du lac est de 1.88 mètres. La nature a créé toutes les conditions afin de se détendre, de pêcher, de faire griller le poisson sur le feu et de le goûter en plein air, sous un vent frais agréable. L’eau attire par sa clarté et nous offre les meilleures impressions.

Après le dîner nous allons monter les tentes, car c’est ici que nous allons passer la nuit. Nous allons profiter de toutes les merveilles de la nature avant de nous coucher: nous allons dresser un bûcher, cuire des pommes de terre, nous allons chanter sous les sons de la guitare, danser, jouer à des jeux intellectuels et divertissants.

Djermouk

Après la nuit passée dans la nature, nous allons prendre notre petit déjeuner en plein air et continuer notre circuit.

Djermadjour (Istissou)

Nous allons nous diriger à pied vers la localité de Djermadjour, située sur le territoire de la République du Haut-Karabagh. Les eaux minérales de Djermadjour, ainsi que les sources de Qarvatchar d’Artsakh (Kelbadjar) sont douées de qualités curatives et sont utilisées dans les bains curatifs. On en distingue deux sortes: Haut Istissou et Bas Istissou. Le Haut Istissou c’est une source de Djermadjour, située à 2225 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il y avait une ville thermale à l’époque soviétique, cependant cette localité est à présent abandonnée. Le Bas Istissous de Djermadjour est situé sur une hauteur de 1700 au-dessus du niveau de la mer. Après avoir pris des bains dans ces sources curatives, nous allons déjeuner, afin de nous remplir d’énergie et de forces.

Nous allons continuer notre trajet, dans la recherche d’un lieu confortable pour pouvoir passer la nuit.

Nous montons nos tentes après le petit déjeuner, nous nous installons plus confortablement, nous dressons un bûcher, nous faisons cuire des pommes de terre, nous jouons à divers jeux, en bref, nous nous détendons et nous nous préparons à nous choucher.

Nous allons prendre notre petit déjeuner sous les tentes et nous allons continuer notre circuit à travers la région de Chahoumyan, vers Dadivank ou Khoutavank (monastère sur la colline).

Ce complexe claustral est situé sur le versant d’une forêt boisée, sur une hauteur de 1100 mètres. Le monastère de Dadivank, construit au I siècle, témoigne du fait que le christianisme a été introduit dans le territoire arménien déjà au I siècle. Le monastère a été construit sur le tombeau de Dadi – apprenti de l’apôtre Thaddée, qui enseignait le christianisme et c’est dans cet endroit-même qu’il avait consacré sa vie à la sainte foi. Dadivank est connu aussi par ses khatchkars ayant des ornements complexes et fins.

Ensuite nous allons descendre en voitures tout terrain, par des routes défoncées vers le col de Toutkhon. C’est une descente ayant un dénouement circulaire derrière lequel nous voyons un pont en fer. Un peu loin, nous voyons un tunnel dans la partie centrale duquel un embranchement avec une sortie vers le fleuve Tartar est construit. En arrivant au col et en contemplant cette nature pittoresque, nous nous rendons compte que ce n’est pas en vain que nous sommes arrivés ici – à travers les fleuves, les forêts, les mottes de pierre… La plaine du fleuve Toutkhoun est peu habitée, et ses points hauts ne sont pas habités du tout. Le cañon de relief est très haut, les bords font place aux pentes. Nous allons déjeuner dans la gorge même, en profitant de cette beauté naturelle.

Remplis de force, nous allons continuer notre circuit en voitures tout terrain (car la route est tortueuse, avec des pentes raides, en passant par des fleuves, des forêts) vers le village Gahanist. Dans des situations pareilles où l’être humain franchit divers obstacles, il contacte avec la nature de manière non verbale.

Nous allons nous arrêter dans le village Gahanist, pour y passer la nuit. Nous allons de nouveau monter nos tentes et nous préparer à la nuit. Mais nous allons d’abord dresser un bûcher afin de profiter des merveilles de la nature.

Dadivank

Nous allons passer notre journée d’aujourd’hui dans le village Gahanist. Nous allons faire la connaissance des autochtones, de leur mode de vie. Nous allons goûter du miel naturel de village et nous allons apprendre à en préparer. Nous allons cueillir des champignons, prendre des bains de soleil sur l’herbe, jouer au volley-ball, au basket-ball, nous allons faire tout ce que nous voudrons. C’est la nature… et ces vastes étendues incitent à faire des exploits.

Après le petit déjeuner à Gahanist, nous allons nous diriger dans la ville de Berdzor (Latchine). Cette ville est connue par son couloir montagneux qu’on a l’habitude d’appeler «Couloir humanitaire de Latchine». Grâce à ce couloir, cette ville a obtenu une très grande importance du point de vue stratégique, car elle réunit l’Arménie et la République du Haut-Karabagh.

En mai 1992, suite à une opération menée par les forces militaires de l’Arménie pour la levée du blocus de transport, ainsi qu’à la libération de ce couloir, le contrôle de la ville a été confié à la République du Haut-Karabagh et a été renommée Berdzor.

Sur cette élévation, on a mis les fondements d l’Eglise de la Sainte Résurrection dont la construction a été achevée en 1998. Une vue pittoresque sur Artsakh s’ouvre devant nos yeux, si nous regardons depuis le territoire de cette petite église lumineuse ce massif.

Après avoir déjeuné et remplis d’énergie, nous nous dirigeons à Erévan. Ici, nous allons nous reposer dans des conditions confortables et nous allons nous préparer à notre départ.

Transfert à l’aéroport «Zvartnots».