Erévan

Erévan – c’est la capitale de l’Arménie qui est l’une des villes les plus anciennes du monde. C’est l’année 782 avant J.-C. qui est considérée comme celle de la naissance d’Erévan. C’est la date où Arguichti – roi d’Ourartou, a fondé la forteresse d’Erébouni. Erévan est situé au Nord-Est du Plaine d’Ararat se trouvant dans la partie centrale du Plateau Arménien. Erévan occupe une surface de 223km2. Le plateau dans lequel se trouve Erévan, est entouré de montagnes, de ses trois côtés – Aragats, Plateau de Qanaqer, Chaîne montagneuse Guéghama.

C’est Alexandre Tamanyan  – académicien d’architecture, qui est l’auteur du Plan général (Document d’Urbanisme, présenté en 1924) de la ville d’Erévan.

Selon ce plan, Erévan a été conçu comme une ville avec une planification centrale radiaire-circulaire, ayant conservée les directions historiques des magistrales, ainsi que la plupart des monuments historiques et culturels.

Curiosités d’Erévan

Maténadaran

L’Institut des manuscrits anciens Mesrop Machtots a été fondé sur la base de la collection des manuscrits du monastère d'Etchmiadzin, qui a été nationalisée en 1920. Ce centre de recherche scientifique est l'un des dépôts de manuscrits au monde.
Ce centre de recherche scientifique est l'un des dépôts de manuscrits au monde. L'Institut abrite des manuscrits des V-XVIII siècles, ainsi qu’une collection unique d’incunables arméniens datant des XVI-XVIII siècles; des œuvres des historiens, des philosophes, des mathématiciens, des écrivains, des géographes, des médecins arméniens de l'Epoque Ancienne et du Moyen Age; des traductions des œuvres des savants de la Grèce ancienne, arabes, syriens et latins, y compris un nombre d'œuvres dans la langue d'origine.

Tsitsernakaberd

Tsitsernakaberd (en français: “Forteresse de l’hirondelle”) – c’est un complexe commémoratif se trouvant à Erévan qui est dédié aux victimes du Grand Génocide des Arméniens de 1915 et situé sur une colline portant le même nom. C’est une colonne mesurant 44 mètres de hauteur symbolisant la volonté du peuple arménien pour sa renaissance. Près de la colonne, c’est le piédestal-cône formé de 12 grandes dalles en pierre. Au centre du cône, dans une profondeur de 1,5 mètres, c’est le Feu éternel. L’idée de la création de ce monument a été divulguée en 1965 (à l’occasion du 50-ième anniversaire du Génocide).

Yerevan Cascade

La grande Cascade d’Erévan (en français: “chute d’eau”) – c’est une composition architecturale dont l’un des composants est une petite chute d’eau artificielle ou un système de chutes d’eau similaires. C’est ici même que l’on voit le Centre d’Art Gafeschyan – l’un des meilleures galléries d’art de la ville. Les travaux de construction de la Cascade ont été arrêtés deux fois (en 1988 et en 1991) et, enfin, grâce à Gérard Gafeschyan – mécénat américain, ont été terminés le 17 novembre 2009. C’est une construction unique, composée de 2780 marches symbolisant le 2780ième anniversaire de la capitale qui relie les deux parties de la ville. En montant la Cascade dont la hauteur est de 500m et la largeur de 50m, on peut contempler le panorama attirant d’Erévan et du mont Ararat.

Republic Square, Yerevan

is the large central town square in Yerevan, Armenia. It is intersected by the streets of Abovyan, Nalbandyan, Tigran Mets Avenue, Vazgen Sargsyan and Amiryan.

Erebuni Fortress

is an Urartian fortified city, located in Yerevan, Armenia. It is situated at an height of 1017 m. It was one of several fortresses built along the northern Urartian border and was one of the most important political, economic and cultural centers of the vast kingdom. The name Yerevan itself is derived from Erebuni.