Zvartnots

Le temple de Zvartnots ou St. Grigor de Vagharshapat est l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture magnifique du Haut Moyen Age arménien. Il se trouvait dans la plaine d’Ararat. Selon les historiens arméniens et l’épitaphe en grec qui nous est parvenu, le temple a été construit par le catholiocos Nerses G Ichkhantsi (Chinogh), et c’est pour la construction de ce temple que son surnom Chinarar (en français: Constructeur) lui a été attribué. Etant quelqu’un de délicate et pénétrante, le catholicos a estimé qu’il ne devait pas vivre près de la cathédrale-mère, au centre de Vagharchapat, et c’était pour cette raison qu’il a fait construire ce temple splendide dans le champ appelé Arapar de Vagharchapat, à 7km du centre-ville, dans la période de 643 à 652. A l’époque, on appelait le temple St. Grégoire d’Arapar. Il a été béni en 652 (selon Moïse Kaghankatvatsi). On raconte que l’empereur byzantin Costantin, qui était présent à la cérémonie de la bénédiction, était tellement ravi de la splendeur du temple qu’il a emmené avec lui l’architecte pour que celui-ci construise un temple pareil à Constantinople. Cependant, le projet n’a pas atteint son objectif, car l’architecte est mort avant d’arriver à Constantinople.

Zvartnots était un souffle nouveau dans l’architecture arménienne dont l’influence est “gravi” sur plusieurs constructions qui l’ont suivi. Il est devenu une sorte de généralisation de l’art de construction, de la sculpture et décoratif arméniens, le résultat du développement général de la civilisation arménienne.

Une relique de St. Grégoire Ier l’Illuminateur était mise dans le fondement du temple. Il se trouvait dans les localités d’Arapar Vagharchapat, d’où son nom – St. Grégoire d’Arapar. Il faudrait noter qu’on a choisi cette localité, car c’est le lieu de la rencontre de St. Grégoire Ier l’Illuminateur venant à Vagharchapat et du roi Trdat qui était venu à sa rencontre.

C’est l’historien Sébéos qui a donné au temple le nom de Zvartnots: «…il y a construit une église, appelée d’un nom céleste – «Zvartnots», qui signifie une multitude de soldats célestes, c’est-à-dire, d’anges qui avaient apparu dans la vision de St. Grégoire Ier l’Illuminateur». Alors, on pourrait dire, que «Zvartnots» signifie «Maison d’Anges». On suppose qu’il y avait dans ce territoire un temple païen dédié à Tir – dieu païen. Il y a aussi des suppositions que ce temple aurait été probablement détruit suite à un tremblement de terre. On sait seulement que ce n’est que jusqu’au 10-ième siècle que le temple était en bon état.

Au début du 20-ième siècle les ruines de Zvartnots étaient encore couvertes d’une chouche de terre épaisse. Les fouilles n’ont commencé qu’à partir de 1901, à l’initiative de Khatchik Dadyan (l’évêque), et ont continué sous la direction de Toros Toramanyan – architecte. Suite à ces fouilles on a découvert: le palais des catholicos avec ses constructions auxiliaires (salles de bains, cellules etc.), des tombeaux, des ruines de l’église, un pressoir de raisin en pierre. Plusieurs espèces de pierres de diverses qualités et couleurs ont été utilisées dans la construction du temple (tuffe, pierre ponce etc.). En 1905 T.Toramanyan a créé une reconstitution scientifique de Zvartnots. Les études détaillées de Toramanyan ont reconstitué la vraie image de Zvartnots.

Le temple a été construit sur une petite colline ronde et basse, entourée d’une muraille polyèdre formant un piédestal pavé (c’est au centre de ce piédestal que le temple a été construit). On voit une légende sur l’une des statues – Johan, ce qui est probablement le nom de l’architecte.

Les ruines de Zvartnots ont une force magique jusqu’à présent et inspirent le visiteur de la magesté du monument.

Dans les années 1980-1990 les colonnades des sacristies, les colonnes magestueuses, la partie inférieure des murs du première marche de l’escalier ont été reconstruites.

En 1937 on a construit, non loin des ruines de Zvartnots, un petit musée où le matériel fouilli est exposé.

Pour son honneur divine et pour son renom, le temple a été inscrit depuis 1989 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cathédrale de Zvartnots En 3D